La téléassistance

Communément appelé « BIP », les services de téléalarme ou téléassistance, vous permettent de contacter rapidement les secours ou un membre de votre entourage en cas d’urgence (accident, chute, malaise…).

D’une simple pression sur le bouton déclencheur, une alerte est envoyée.

Comment cela fonctionne ?

Il existe deux systèmes :

  • Avec centrale d’écoute :

Une liaison s’effectue entre vous et une personne de la centrale. Elle prend alors la décision d’appeler les secours ou un membre de votre entourage définis au préalable. Cette formule fonctionne 24h/24 et 7 jours/7.

  • Sans centrale d’écoute :

Vous êtes mis en relation directement avec les référents (famille, amis, entourage) que vous aurez préalablement désignés. Si le premier numéro ne répond pas, le deuxième est composé automatiquement et ainsi de suite. Lorsque le référent décroche, il entend un message d’alerte qui lui indique la nécessité d’intervenir chez vous.

Certains systèmes proposent des services adaptés :

    – Aux personnes isolées (sans famille ou voisin à qui se référer)

    – Aux personnes désorientées (qui ne peuvent pas se servir seules de l’appareil ou dont l’entourage exprime le besoin de  pouvoir localiser physiquement la personnes.

    – Aux personnes en situation de handicap (téléassistance adaptée)

Des options supplémentaires peuvent être proposées : détecteur de chute, détecteur d’absence prolongée de mouvement

Quels sont les tarifs ?

Les conditions tarifaires varient d’un système à un autre (frais d’installation, abonnement mensuel, conditions de résiliation).

Quelles sont les aides possibles ?

Certaines caisses de retraite, mutuelles ou le Conseil Général dans le cadre de l’ADAPA (Allocation Départementale pour l’Autonomie des Personnes Agées) peuvent, selon vos ressources et votre niveau de dépendance, participer aux frais liés à la téléalarme.

Vous trouverez dans l’onglet « Documents » la liste des téléassistances.